Quand on est une petite entreprise, il est parfois difficile de s’offrir un abonnement aux grands outils de suivi de performances qui facilitent la vie. Nous nous sommes donc posé cette question ? « Comment mesurer sa performance facilement sans dépenser d’argent ? ». Et vous savez quoi ? C’est absolument faisable !

Nous sommes allés chercher nos réponses directement chez l’intéressé : Google. Notre article se concentre sur deux de ses outils, Search Console et Analytics. Évidemment cet article ne se veut pas être la bible de l’analyse de site web, mais un début de réponse pour les débutants qui rêvent de voir leur site performer comme jamais.

Search console : Mesurer sa performance SEO

Anciennement connu sous le nom de Google Webmaster Tool, Search Console est un outil indispensable à tout site web. En effet, en plus d’aider Google à se repérer au sein de votre site, il va vous permettre d’accéder à une multitude d’informations sur votre site web et ses performances en référencement naturel. Regardons ensemble les métriques que vous allez pouvoir utiliser afin d’avoir une idée du référencement naturel de votre site.

Analyser les performances de vos mots clés

Capture d’écran 2016-06-02 à 11.11.27

Pour bien comprendre ce qui va suivre, je vous invite à vous rendre sur votre compte Google Search Console puis à vous rendre sur l’onglet Trafic de recherche > Analyse de la recherche.

Sur cet onglet de Google Search Console, vous allez pouvoir analyser les performances de vos mots clés mais également répondre à la fameuse question : Google a-t-il compris le contenu de mon site web ?

Qu’allez-vous pouvoir mesurer grâce à cet onglet ?

  • Les requêtes menant vers votre site web
  • Les clics vers votre site web
  • Les impressions de votre site web sur les
  • Les Positions de chaque mot clés

Comment analyser ces données ?

Rien de plus simple, vous allez trouver un tableau, avec un classement des requêtes les plus performantes. Pour mieux vous rendre compte de ces performances, nous vous conseillons de créer un tableau Excel, avec le suivi du nombre de clics sur vos requêtes. Vous pourrez ainsi vous rendre compte de l’évolution de votre référencement mais aussi sur quels mots clés vous allez devoir concentrer vos efforts.

Et si on allait plus loin ?

Pour aller plus loin dans votre analyse, vous allez pouvoir utiliser les filtres proposer par Google. Par exemple, sur cette capture d’écran, nous sommes en mesure de voir le nombre d’affichage de notre site sur telle ou telle requête et de le comparer au nombre de clic. Vous serez même en mesure de comparer le taux de clic par rapport à la position de votre site sur tel ou tel mot clé.

Google Analytics : Mesurer sa performance et identifier les problèmes

Capture d’écran 2016-05-24 à 12.39.29

Google Analytics est une mine d’or en terme d’informations. En effet, c’est ici que vous allez pouvoir mesurer les performances de vos pages, identifier les potentiels problèmes sur votre site ou encore prioriser les tâches en terme d’optimisation de pages, tant au niveau référencement que contenu.

Le taux de rebond

Le taux de rebond est un indicateur de performance très intéressant pour les possesseurs de sites à fort contenu. En effet, le taux de rebond correspond au nombre de personnes ayant visité votre site puis quitté ce dernier dans les secondes qui suivent. Chaque site étant différent, il n’existe pas de taux de rebond moyen. En effet, il sera surement plus conséquent sur un blog que sur un site ecommerce.

Néanmoins, voici quelques indicateurs de taux de rebond pouvant vous aiguiller :

  • Pour une landing page, une page avec peu de contenu, le taux de rebond se situe aux alentours de 70%
  • Concernant un site avec un fort contenu (blog, site vitrine, institutionnel …) vous commencerez à performer si vous descendez sous la barre des 50%
  • Si vous tenez un site ecommerce, essayez de passer sous la barre des 30%

En plus de vous faire perdre de possibles leads, un taux de rebond très fort envoie un message négatif aux moteurs de recherche. Il est donc important de travailler son contenu et ses pages d’atterrissage pour le minimiser au maximum.

Nombre de sessions / Pages vues

Le nombre de sessions et de pages vues est un élément décisif pour quiconque souhaite avoir une photo à un instant T des performances de son site. Le nombre de session comptabilise le nombre de visites totales sur une période donnée alors que le nombre de pages vues indique le total des pages vues sur cette même période.

Une fois que vous avez accès à ces indicateurs, il est intéressant d’aller plus loin et d’analyser les pages de votre site les plus populaires et qui génèrent le plus d’interactions afin de les optimiser encore plus. Il sera également intéressant d’identifier les pages les moins performantes, celles depuis lesquelles le visiteur quitte votre site afin de voir ce qui cloche. Pour se rendre compte de tous ces indicateurs, il suffira de vous rendre sur la section « intérêt et interaction » de Google Analytics.

Performance des landings pages

Il est très utile pour votre stratégie de référencement de vous rendre compte des pages grâce auxquelles le visiteur arrive sur votre site web. Pour se faire, il vous suffit de vous rendre sur l’onglet Comportement, puis Contenu de Site et Page de destination. Sur cet onglet vous allez pouvoir identifier les pages sur lesquelles vos visiteurs atterrissent et ainsi vous rendre compte de celles qui génèrent le plus de trafic sur votre site web. Le plus intéressant sera évidemment d’analyser l’évolution de ce classement et du nombre de visites, mais aussi de voir si les pages les plus performantes sont bien celles que vous souhaitiez mettre en avant.

Suivi par url

L’onglet Détail par URL que vous allez trouver dans Comportement > Contenu de site va vous permettre d’identifier les pages les plus performantes et surtout celles qui le sont moins. Ainsi, vous aller pouvoir connaitre l’évolution des performances on fonction de l’optimisation de vos pages, suivre les performances de vos nouveaux contenus, optimiser les pages les moins performantes ou encore analyser les contenus qui fonctionnent le mieux.